»  17.06.15| Coopération bilatérale entre Ilampy et l’ONG Namana club JAPON  »  01.06.15| Football – COSAFA Cup : Les Barea à la 3e place

 

Les Assises nationales à Madagascar mettent le président en difficulté

Assises nationales
Les Assises nationales pour la réconciliation se sont terminées samedi à Madagascar, mais le processus continue. L'objectif, à terme, est de trouver des solutions aux crises cycliques qui secouent le pays depuis 50 ans. A l'issue des travaux en commissions, les 2000 participants ont demandé une refonte totale des institutions de la République, à l'exception de la présidence, et la mise en place d'une Assemblée constituante.

Le président Hery Rajaonarimampianina se trouve en situation délicate, à l'issue des Assises nationales pour la réconciliation. Il a fait de ce processus de réconciliation une priorité et est censé mettre en oeuvre les résolutions.
Mais dans son discours de clôture, il a déjà prévenu qu'il prendrait le temps de réfléchir à certains points.
Difficile, en effet de s'engager à dissoudre les institutions, surtout l'Assemblée nationale et le gouvernement qu'il a eu tant de mal à mettre en place après cinq ans de crise. « Dissoudre les institutions, c'est entrer dans une nouvelle transition et c'est impossible », avance André Rasolo, l’un des conseillers du président.

Avec ces Assises, le président aurait-il été pris à son propre piège, comme l'analysent certains observateurs ? En tout cas, il n'en sort pas renforcé, comme il aurait pu l'espérer. Ces Assises auront donné un écho important à des discours de contestation du système politique actuel.

Elles auront aussi été marquées par la présence influente de deux anciens chefs d'Etat. Didier Ratsiraka a été acclamé par les participants et Marc Ravalomanana a finalement obtenu du président la fin de son assignation à résidence.

Rfi - 04.05.2015