»  17.06.15| Coopération bilatérale entre Ilampy et l’ONG Namana club JAPON  »  01.06.15| Football – COSAFA Cup : Les Barea à la 3e place

 

Gouvernement Kolo - Fossoyeur du régime Rajaonarimampianina

Kolo roger Le Président de la République aura beau essayé sillonner le territoire national et les grandes Nations d’outre – mer, ceci ne va point générer le moindre impact positif sur son mandat. En effet, la branche chargée d’exécuter sa politique générale souffre d’un mal chronique :

Incapacité


Bien qu’une foule, plutôt remarquable, ait été présente au « Village touristique » de Mahajanga lors de la venue sur place, le week – end dernier, de Hery Rajaonarimampianina, l’honnêteté intellectuelle des barons de la Présidence devrait les amener à reconnaître que ces Majungais étaient là surtout pour savourer les délices des festivités qui y étaient tenues dans le cadre du « Sôma beach » et non pour honorer de leur présence le Président de la République. En effet, aucune information n’a préalablement été lancée pour annoncer au gotha majungais cette visite menée par le Chef de l’Etat.

De ce fait, seules les personnes, se trouvant sur les sites que ce dernier a visités, ont pu prendre connaissance de cette présence présidentielle dans la Cité des fleurs. A preuve, outre à cette cérémonie officielle qui s’est tenue du côté du « Village touristique », Hery Rajaonarimampianina n’a eu devant lui qu’une maigre assistance sur les autres sites. D’ailleurs, le fait par ces gourous de la Présidence de la République de n’avoir pas programmé une rencontre avec tous les Majungais, devant l’Hôtel de ville, est révélateur à plus d’un titre quant à leur incapacité flagrante à organiser un évènement digne du statut de leur Chef suprême dans une ville qui a pourtant voté en masse pour ce dernier, lors des présidentielles.

Et il n’y a que ces ténors de la Présidence de la République qui ne prêchent que pour la médiocrité dans leurs actions. En effet, il faut avouer que bon nombre de membres du Gouvernement Kolo scintillent également à merveille dans leur incapacité chronique à mettre en œuvre la politique générale prônée par le Chef de l’Etat. A l’image de ces quatre ministres qui n’ont atterri à Mananara – Nord qu’une fois que les gros navires, bourrés à ras le bord de rondins de bois de rose, aient largement pris le… large. Et, comme en de pareilles circonstances, un bouffon de service doit toujours faire ses preuves dans le comique, le ministre de l’Environnement n’a point raté l’occasion de se taire pour ridiculiser le régime Rajaonarimampianina tout entier dans ses déclarations : « si j’avais des armes, je n’aurai pas raté ces navires » (sic).

En tout cas, l’homme a quand même pu réaliser un « exploit » en la matière : saisir… vingt rondins de bois de rose et laisser, entre les mains des trafiquants, des dizaines de milliers d’autres. Idem pour le ministre de l’Education nationale qui, après avoir ironisé que – le moment étant encore aux vacances – le mouvement des maîtres Fram reste minime, a déclaré hier, dans un Quotidien de la place, que « rien ne peut se faire sans les maîtres Fram ». Un « Afindrafindrao » qui lui sera fatal d’ici peu. En effet, quoi qu’il puisse amener à dire, il devra faire face à un dilemme inextricable d’ici trois semaines : une rentrée scolaire enflammée par cette grève des maîtres Fram et par le paiement, par les parents, des droits d’inscriptions des élèves.

Manque cruel de stratégies


Point n’est besoin de rallonger ici la liste de ces bévues monumentales perpétrées par ces membres du Gouvernement Kolo, car les faits sont têtus : ils ont eu largement le temps de faire dérouler, sous les yeux de l’opinion publique, leur incapacité à agir dans le sens des intérêts généraux. Et avancer, sur tous les sites de mouvements, des hommes en treillis militaires ne pourrait guère les sauver. Tout au contraire, à terme, cette tactique de l’intimidation manu militari va connaître une overdose fatale, à même d’aller faire tonner la poudre sur leurs propres têtes. Avec ce que cela pourrait supposer de dégâts collatéraux difficiles à maîtriser. Quoi qu’il en soit, ce Gouvernement Kolo, outre sa nullité criarde en matière de communication, a déjà aligné, sous le regard médusé des 22 millions de Malgaches, son manque cruel de stratégies pour concrètiser toutes les promesses présidentielles. En effet, à partir du moment où Hery Rajaonarimampianina a promis, lors de sa campagne électorale, « le recrutement de tous les maîtres Fram », il appartient impérativement au Gouvernement en exercice de remuer ciel et terre, au propre comme au figuré, pour rendre effective une telle promesse. D’ailleurs, recruter 74 000 contractuels ne requiert guère une imagination étincelante, dès que l’Etat ait annoncé pouvoir en recruter 10 000.

Il suffit à ce fameux Gouvernement Kolo de fouiner son… nez du côté de ces fonctionnaires fantômes qui, au nombre de 60 000, continuent encore à puiser dans les caisses du Trésor public. Mais le manque de volonté requise - pour dégager la liste de ces agents fantômes de l’Etat, de les extraire de celle des bénéficiaires des bons de caisse et de mettre à leurs places ces 74 000 maîtres Fram – étouffe à mort cette équipe gouvernementale.

Il en est de même quant à la concrétisation de l’autre promesse présidentielle, inhérente au non - paiement par les parents des droits d’inscription de leurs progénitures. Il suffit également à tous ces ministres d’accepter à ce que des coupes significatives soient faites, sur les budgets alloués respectivement à leurs départements, pour combler le Gap ainsi dégagé. En d’autres termes, il faut que ces membres du Gouvernement Kolo acceptent à ce que le train de vie de leurs ministères ait une allure moins ravageuse, pour leur permettre d’alléger le calvaire des 22 millions de citoyens qu’ils sont censés servir. Et, par voie de conséquences, pour que l’image de celui qui leur a fait Roi ne soit pas terni. Quoi qu’il en soit et à titre d’exemples, ne pas sortir à l’extérieur et ne pas gesticuler pour rien (mais gravement budgétivore), jusqu’en janvier 2015, n’iraient nullement faire de mal à ces ministres. Mais une question pertinente reste en suspens quant à la concrétisation de toutes ces stratégies : ces membres du Gouvernement Kolo auraient – ils les c…lles rigides pour agir dans le sens, tout au moins, des intérêts du Président de la République ? A l’allure du cours actuel de la vie nationale, la réponse est limpide : cette équipe gouvernementale reste le principal fossoyeur du régime Rajaonarimampianina.

La Vérité - Rolly Mercia - Rolly Mercia | Mardi, 02 Septembre 2014 20:31