»  17.06.15| Coopération bilatérale entre Ilampy et l’ONG Namana club JAPON  »  01.06.15| Football – COSAFA Cup : Les Barea à la 3e place

 

Partenariat de mise en place de projet de gestion de déchets à Madagascar

Dechets

La crise des ordures à Antananarivo, la capitale croule sous les déchets

C’est triste, nous sommes en décembre 2013 et Antananarivo n’est plus qu’un tas de déchets, les bacs à ordures débordent de partout, on ne parle plus de l’odeur nauséabonde. Cela me fait rappeler la crise des déchets à Naples en 2011: cette ville de l’Italie s’est également retrouvée plongée dans la pestilence. De Naples à Antananarivo, la source du problème n’est pas la même.

La commune urbaine d’Antananarivo n’a pas le moyen financier de retirer les ordures. Sachant que la ville enregistre plus de 1300 tonnes d’ordures par jour, pourquoi ne pas avoir réfléchi à une solution des mois à l’avance et ne pas arriver à une situation vraiment pire comme aujourd’hui?

Dechets

Les immondices s’accumulent à tous les coins de rues dans une puanteur insoutenable. Dans les marchés comme à Anosibe, les déchets s’élèvent à plus de 2 mètres sur une très grande surface. De toute ma vie, je n’ai jamais vu cela, c’est tout simplement incroyable. Les détritus s’entassent même devant des écoles et des églises.

Dechets

Cette situation a une conséquence néfaste sur la santé. Le ministère de la Santé publique tire désormais la sonnette d’alarme. Sachant que la peste a déjà causé 39 décès depuis le mois de septembre dans de lointains districts, une contagion dans la capitale est à craindre avec les rats qui envahissent la ville en ce moment. Madagascar est l’un des rares pays au monde où les cas de peste sont les plus nombreux, on y recense même au moins le quart des cas depuis 2011.

Il semble que cette situation n’existe pas seulement dans la ville d’Antananarivo, les ordures de Toamasina débordent abondamment de leurs bacs.



Source | madatoday.wordpress.com
Dechets
Dechets
Dechets

Ny Rado Rafalimanana, à la recherche d'une solution durable et environnementale pour le traitement des déchets et ordures ménagères à Madagascar

Traitement

Visite de Ny Rado Rafalimanana et ses collègues partenaires à Munich, Allemagne, le 6 février 2014, pour un partenariat de mise en place de projet de gestion de déchets à Madagascar.

Traitement

Reportage en photos d'un cycle de traitement des déchets à Munich


Le président de Ny Fanahy Maha Olona, Ny Rado Rafalimanana, était de passage à Munich hier, le 6 février 2014, pour une négociation en vue de la mise en place des centres de traitement et de recyclage de déchets à Madagascar.

Traitement

C'est un projet fondamental, qui doit faire partie des priorités du nouveau président de la république malgache nouvellement élu, que Ny Rado Rafalimnanana est actuellement en train d'étudier et de négocier avec ses principaux partenaires pour que les principales grandes villes puissent se débarrasser de ses ordures polluantes, sources de maladies diverses contagieuses (la peste, le choléra... "maladie des pays pauvres" Voir un reportage récent de la Rfi

Traitement

Avoir une ville propre, associée au rétablissement de la sécurité, est un moyen d'attirer à nouveau les touristes et relancer l'économie par la création de divers emplois induits.
Le tourisme est un secteur très porteur, qui bénéficie notamment le recul des destinations envers les pays arabes et d'Afrique, cibles des risques d'attentats et d'enlèvements très marquants ces dernières années, et qui a fait le bonheur de nos voisins Mauriciens.

Traitement Traitement


Ny Fanahy Maha Olona |07.02.2014