»  17.06.15| Coopération bilatérale entre Ilampy et l’ONG Namana club JAPON  »  01.06.15| Football – COSAFA Cup : Les Barea à la 3e place

 

Politique

Auteur  
# 14/06/2016 à 16:09 RAKOTOMALALA Fandresena (site web)
La politique: l'art de savoir mentir, l'art de feindre (Thomas Obs)
ou
La politique: l'art de gouverner?

Si l'on parle de la première définition, on peut dire que c'est la politique qui s'applique à Madagascar, la politique Malgache se compose de mensonge et de feinte.

Lors des élections, les candidats n'ont même pas de scrupule à mentir, à promettre (art de savoir mentir)

Une fois élu, ils ne se souviennent même pas des promesses qu'ils ont fait à feindre le peuple avec les problèmes que rencontre l'Etat à cause du précédent dirigeant (art de feindre)

Toutefois, il n'y a pas que les Politiciens qui sont en cause dans ce que traverse le pays, il faut également éduquer le peuple à faire la différence entre la politique art de savoir mentir et la politique art de gouverner.

Ce qui nous amène dans la seconde partie de ma petite analyse, la politique art de gouverner,

les dirigeants Politiques doivent prendre conscience que même s'ils ne sont pas au pouvoir, la gouvernance se fait en communauté, c'est à dire qu'ils ont une part de responsabilité envers ceux qui sont de leur côté, ceux qui ont voté pour eux.

Dans l'art de gouverner, il ne faut pas tout simplement penser à donner des ordres, celui qui gouverne ne fait que superviser et mettre en synergie les forces présentes dans le pays qu'il gouverne.

Dans le cas de Madagascar, le Pouvoir devrait donner libre accès aux forces présentes (techniques, idéologies, financement, entrepreneur, etc) et dans la foulée ne devrait pas donner tort au pouvoir sortant à chaque faux pas mais au contraire les masquer et faire encore mieux.

Les parties contre le pouvoir devraient encourager à leur tour les personnes qui les soutiennent, les bailleurs qui les aident à mettre en œuvre au moins un quart des projet qu'ils ont promis à leurs partisans et peuvent même concurrencer le pouvoir.

Et pour finir, Malagasy, c'est Politique, peu importe ce que l'on peut dire, si tu es Malagasy tu es Politique.
Répondre à ce message
Code incorrect ! Essayez à nouveau